Web Images Maps Actualités Vidéo Gmail plus
iGoogle | Connexion

Google

 
  Recherche avancée
  Préférences
  Outils linguistiques
Rechercher dans :


Programmes de publicité - Solutions d'entreprise - À propos de Google - Google.com in English

©2008 - Confidentialité

Devenir Pilote

Devenir pilote

 

Devenir Pilote privé

Les deux brevets permettent le vol VFR (Visual Flight Rules), c'est à dire le vol par +/- bonnes conditions météorologiques. Le brevet est obtenu, dans les deux cas, après avoir suivi une instruction au sol et en vol et satisfait à un examen théorique (de type QCM) et à une épreuve en vol.

Le coût d’une formation de pilote privé est directement lié à l'appareil utilisé et à la région. Le coût moyen de l'heure de vol en France est de l'ordre de 90 €. En retenant le minimum réglementaire exigé pour une formation de pilote privé complète, soit 45 heures, le prix varie de 3800 € à 4500 € auquel il faut ajouter l'inscription en aéroclub et un minimum de matériel (documentation aéro., casque etc.).

Conditions d'obtention

 

Brevet de base

(brevet franco-français)

PPL

(Privat Pilot Licence, ou brevet de Pilote Privé)

Age minimum
15 ans
17 ans
Atterrissages/décollages
20 atterrissages
Trois décollages et trois atterrissages complets seul à bord sur un aérodrome contrôlé
Heures en double commande (instruction)
6

 

25

(45 heures de vol en tout)

 

Heures en solo
4
5 heures minimum de vol en campagne en solo dont un vol d'au moins 270 km (150NM) en campagne au cours duquel deux atterrissages complets seront effectués sur deux aérodromes différents de celui de départ.
Condition médicale
Visite médicale devant un médecin agréé valable 5 ans pour les moins de 40 ans, et 2 ans pour les plus de 40 ans
Examen théorique

 

 

QCM d'au moins 120 questions avec au minimum 75 % de réponses justes.

L’examen théorique peut être passé en plusieurs fois mais étalé sur 12 mois maximum. Le candidat a alors 24 mois pour passer l’épreuve pratique et obtenir sa licence PPL.

Epreuves :

- Réglementation : 30 min

- Connaissances générales de l'aéronef, Principes du vol : 45 min

- Performances et préparation du vol, Navigation, Météorologie, Procédures opérationnelles : 1h15

- Performances humaines et ses limites : 20 min

- Communication : 20 min

Examen théorique simplifié.

QCM avec au minimum 75 % de réponses justes.

 

Programme de l'épreuve théorique PPL avion


Examen en vol

 

 

De préférence sur avion monomoteur comportant :

- une VHF

- un VQR ou un ADF

- un horizon artificiel

- un conservateur de cap

- un altimètre sensible (1 tour/10000ft)

Interrogation orale (connaissances opérationnelles).

L'examinateur est un pilote inspecteur ou examinateur désigné par le chef du District. L'épreuve de navigation doit durer au minimum 60 mn sur un parcours désigné par l'examinateur.

 

Sur avion monomoteur ou sur planeur à dispositif d'envol incorporé. Interrogation orale (connaissances opérationnelles).

L'examinateur est l'instructeur qui a formé le candidat ou dirigé sa formation ou qui l'a conduite à son terme. Examinateur désigné par l'administration. Le vol dure au moins 40 minutes.

 

Le test tel que défini par le JAR/FCL, comprend 6 sections distinctes :

* La préparation du vol
* La maniabilité
* Les opérations de secours et d'urgence
* Les procédures d'arrivée et d'atterrissage
* La navigation
* enfin, selon les caractéristiques de l'avion utilisé, une partie en rapport avec la qualification de classe.

 

 

Privilèges accordés par le brevet

Brevet de Base
PPL

Le Brevet de Base autorise les vols :

  • en tant que commandant de bord seul à bord
  • sans rémunération
  • sur avion ou planeur à dispositif d'envol incorporé du type de celui utilisé pour l'examen en vol
  • dans un rayon de 30 km autour de l'aérodrome de départ
  • hors espaces contrôlés ou réglementés
  • au dessus du territoire national.

Le PPL autorise les vols :

  • en tant que commandant de bord avec passagers ou fret
  • sans rémunération
  • sur tout avion ou planeur à dispositif d'envol incorporé, dont il possède la qualification de classe ou de type dans les espaces aériens où le français est utilisé
  • partout en France et à l'étranger (sous réserve d'obtention d'une habilitation "Anglais Aéronautique")

Extensions possibles

Brevet de base
PPL
A court terme :

- nouveau type d'appareil

- accès à un aérodrome situé en espace aérien contrôlé ou réglementé

- emport d'un passager sous réserve que le pilote remplisse les conditions suivantes : âgé de plus de 16 ans, plus de 20 heures de vol seul à bord, 5 heures de vol seul dans les deux derniers mois.

A plus long terme :

- vol VFR contact avec atterrissage sur un aérodrome autre que celui du décollage

- Utilisation d'aérodrome à caractéristiques spéciales

- Utilisation d'altisurfaces spécifiées

- Vol local de nuit

- Voltige

- Remorquage de planeurs

- Largage de parachutistes

- transport de plusieurs passagers

- voltige

- remorquage de planeurs

- largage de parachutistes

- qualification montagne

- vol de nuit

- vol aux instruments.

 

 

 

Renouvellement de la licence

Brevet de base
PPL

Le renouvellement de la licence est soumis à certaines conditions :

- Visite médicale valide auprès d’un médecin agréé ET

- 10 heures de vol comme Commandant de bord sur avion ou planeur à dispositif d'envol incorporé dans les douze derniers mois OU

- 5 heures de vol comme Commandant de bord dans les six derniers mois (pilote âgé de plus de 40 ans) OU

- test en vol devant un instructeur habilité

 

Validité de la licence :

- moins de 40 ans : 2 ans

- plus de 40 ans : 1 an

 

La validité d’une licence est déterminée par la validité des qualifications qu’elle contient et du certificat médical.

La qualification de classe monopilote monomoteur à piston a une validité de 2 ans à partir de la date de délivrance ou à partir de la date d’expiration initiale, si elle est prorogée avant cette date d’expiration.

Prorogation (avant la date d’expiration) :


* Soit un contrôle en vol par un examinateur FE dans les 3 mois précédant l’expiration


* Soit, avoir effectué 12 heures de vol (dont 6 heures en tant que commandant de bord), 12 décollages, et 12 atterrissages dans les 12 derniers mois précédant l’expiration et effectué un vol d’entraînement avec un instructeur de vol FI(A) (Flight Instructor Aircraft).


Renouvellement :


Lorsque la qualification a expiré : il faut repasser, avec un examinateur FE, l’épreuve d’aptitude de la qualification définie dans les JAR-FCL

 

(source : Fédération Française aéronautique)

 

 

Devenir Pilote de ligne

L'Anglais est une condition sine qua non pour exercer le métier de pilote de ligne..

Il y a plusieurs possibilités pour devenir pilote de ligne :

Les filières gratuites

On trouve l’Ecole Nationale de l’Aviation Civile (ENAC) et la sélection Cadets d’Air France. Toutes deux recrutent sur concours au niveau minimum Math Sup ou Bac S +2 à +5 années d'études supérieures scientifiques. La formation est gratuite (les Cadets Air France sont même rémunérés durant leur formation).

L'ENAC n'assure pas un travail en fin de formation (au pilote de trouver sa compagnie) tandis qu'Air France assure une place de copilote chez eux en fin de formation.

Le site http://www.devenirpiloteairfrance.com/est entièrement consacré à la façon de parvenir à la carriere de pilote de ligne et s'adresse à tous à partir de la classe de 3ème .

Les filières autodidactes

Cette filière est moins connue du public, on l'appelle la filière "aéro-club".

La formation est payante et longue (elle peut durer de 2 à 10 ans voir plus selon les moyens financiers disponibles). Le pilote passe successivement les différentes licences (pilote privé, pilote professionnel, vol aux instruments, travail en équipage, etc...) tout en accumulant des heures de vol. Cette filière demande donc de gros sacrifices et ne débouche pas automatiquement sur un emploi.

L'expatriation

Aux Etats-Unis, la licence coûte beaucoup moins cher. Malheureusement, il est impossible de travailler là-bas à moins d'être détenteur d'une "green card" (permis de travail). Il faut donc encore une fois s'expatrier vers un pays reconnaissant les licences FAA (américaines). C'est le cas d'un très grand nombres d'états (excepté les pays européens). Il y a également la filière Canadienne qui se rapproche de celle américaine et qui permet peut-être avec plus de facilité de rester travailler sur place ensuite.

Devenir pilote militaire

Filière accessible par concours Maths SUP/SPE

Elle est valable aussi bien pour l'Armée de l'Air (Concours de l'Ecole de l'Air) que pour l'Aéronavale (Concours de l'Ecole Navale).

Officier de Carrière (Ecole de l'Air)

Filière accessible après le bac

Le concours de l'Armée de l'Air (Elève Officier du Personnel Navigant - EOPN)

Le concours de la Marine (Elève Officier Pilote de l'Aéronautique Navale)

Piloter avec un handicap

Seul le handicap des membres inférieurs peut donner accès à un statut d’élève, puis de breveté. Aucun autre handicap ne permet actuellement d’obtenir le Brevet de Pilotage.

Pour être elève, il suffit de passer une visite médicale comme toute personne valide chez un médecin agréé Aéronautique. La visite aboutira à un refus, et le futur élève devra faire une demande de dérogation adressée au Conseil Médical Supérieur de l’Aviation Civile. A la demande du conseil, le Pilote Inspecteur devra constater que le futur élève monte et descend seul de l’appareil spécialement équipé de commandes manuelles.

Après dérogation de la visite médicale, les pilotes deviennent élèves standards et ne sont plus considérés comme handicapés.

Liens

HandyFlying est un club ayant des activités orientées handicap moteur dans les Alpes Maritimes, les Bouches- du- Rhône, le Var et le Rhône. L'association permet de découvrir l'espace aérien, ou d'apprendre à piloter sur un avion spécialement équipé de commandes manuelles afin d'obtenir le brevet de pilote.

L'aéroclub Paul Louis Weiller Association Aérienne d'Handicapés Physiques (AAHP) basée aux Mureaux (Yvelines) a pour but de "promouvoir le pilotage d'avions pour les personnes handicapées en France".

Le Cercle Vélivole Raymond Schalow (CVRS) de Vétheuil (Val d'Oise) a pour but de promouvoir le pilotage de planeurs pour les personnes handicapées en France.

Handivol, à Caen (Calvados) propose des vols d'initiation et une préparation au brevet de pilote. La liste de diffusion des pilotes francophones propose notamment une liste d'aéroclubs pour personnes handicapées.

Mission Bleu Ciel (membre de l’aéroclub Paul Louis Weiller) est une mission porteuse d’espoirs articulée autour de grands projets tels que « Hôpital Bleu Ciel » pour l’organisation de rencontres, « Pilotes Bleu Ciel » pour rayonner en France et en Europe à l’aide d'un avion messager ainsi que « Le Bleu du Ciel pour tous » qui regroupe un réseau d’experts.

L'association Européenne des Pilotes Handicapés Visuels "Les Mirauds Volants" propose aux adultes aveugles ou amblyopes d'accéder au pilotage des avions, planeurs et autres aéronefs.

Aviation Sans Frontières propose, parmi ses nombreuses oeuvres humanitaires, de faire découvrir l'aéronautique aux personnes handicapées ("Les ailes du sourire").

 

Enfin, les personnes sourdes ou malentendantes trouveront des informations utiles ici.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site